Nos démarches

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de Tisséo

Bilan de l'année 2011

L’article 75 de la loi portant engagement national pour l’environnement du 12 juillet 2010 (dite loi Grenelle 2) rend obligatoire l’établissement d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre pour Tisséo avant le 31 décembre 2012.

Dans le cadre de la « Mission Energie » mise en place en 2011, le SMTC a missionné le bureau d’études INDDIGO pour réaliser ce bilan dit également « bilan carbone » selon la méthode développée par l’ADEME.

À partir des données d’activité de Tisséo de l’année 2011, les émissions tonnes équivalent carbone ont été calculées par postes et par sites géographiques. Ainsi, en 2011, l’activité de TISSEO a généré aux environs de 63 000 tonnes équivalant carbone d’émissions de gaz à effet de serre.

Vous trouverez pour votre information le document dans lequel TISSEO s’engage, dans le cadre de la « Mission Energie », à consolider sa politique de réduction des gaz à effet de serre autour des 5 axes suivants :

  • Axe 1 : Parc Immobilier
  • Axe 2 : Agents et Services
  • Axe 3 : Performance Exploitation
  • Axe 4 : Matériel Roulant
  • Axe 5 : Infrastructures

Mise à jour sur les données d'activités de Tisséo de l'année 2014 ( réalisé début 2016)

La mise à jour de ces données effectuée à partir des données d’activité du réseau Tisséo a permis d’estimer l’évolution de cet indicateur qui serait sur 2014, de 64 300 tonnes équivalent CO2 d’émissions de gaz à effet de serre.

La majorité de ces émissions correspond aux 3 postes suivants :
- 60 % pour la production des services Tisséo (carburant consommé par les bus et électricité consommée par le métro et le tram) ;
- 18 % pour les déplacements des agents ;
- 17 % pour les immobilisations (valorisation de l’empreinte carbone des sites et infrastructures dont le SMTC est propriétaire).

Ce Bilan Carbone a donc augmenté de 3% entre 2011 et 2014 et plus particulièrement pour les raisons suivantes :
- Une augmentation du patrimoine immobilisé, du fait du développement du réseau avec notamment l’extension du réseau tram et l’achat de matériels roulants ;
- Une augmentation de la consommation d’énergie dans la production des services Tisséo, du fait de l’augmentation de l’offre de service et des kilomètres commerciaux réalisés.

Cependant, ce bilan a permis d’identifier des baisses dans les domaines suivants :
- Les déplacements des agents, avec notamment la mise en œuvre d’une démarche de type Plan de Déplacements d’Entreprise au sein de la Régie Tisséo ;
- La consommation d’énergie dans les bâtiments et la diminution des déchets produits qui sont le résultat d’un certain nombre d’actions impulsées par la Commission Développement Durable et Energie du SMTC, à laquelle la Régie Tisséo participe activement.

Ainsi, on peut constater que le « bilan carbone » par kilomètre produit sur l’année 2014 a significativement baissé depuis 2011 :
- En 2011 : 63 000 Teq CO2 pour 31,2 millions de km   => soit 2,01 Teq CO2 / 1000 km réalisés ;
- En 2014 : 64 300 Teq CO2 pour 34,0 millions de km   => soit 1,89 Teq CO2 / 1000 km réalisés

Ceci traduit au final une amélioration de l’efficience environnementale sur les 3 dernières années, conséquence directe de la politique environnementale menée par le SMTC et par la régie Tisséo, dont la traduction la plus concrète se situe au niveau de la stratégie énergétique du parc d’autobus.